Vos question à l'Avocat
+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 5 1 2 3 ... FinFin
Résultats 1 à 12 sur 52
Arborescence des messages utiles32Message(s) Utile(s)

Ai-je un recours possible contre une "maîtresse" de mon mari?

Question postée dans le thème Parents et Enfants sur le forum Personne et Famille.

  1. #1
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    décembre 2017
    Messages
    10
    Bonjour à tous,

    Nous sommes un couple libertin sans enfants depuis environ 5 ans. Nous faisons des rencontrons séparé la plupart du temps mais de façon honnête : nous nous disons où nous allons et avec qui. C'est notre fonctionnement de couple d'un accord commun. Je dois précisé que nous sommes mariés et que je ne veux pas quitter mon mari.

    Oui mais voilà, mon mari a déconné. Et fortement... Il a réussi à mettre enceinte un de ses plan-culs qu'il avait vu 2 fois. (donc, pas d'amour, pas de relation "suivie", pas de "tromperie" puisque j'étais au courant)
    Mis à part le fait qu'ils en se sont pas protégé (déplorable!!!), elle n'utilisait pas de contraception.
    Maintenant, elle est à 4 semaines, nous ne savons pas si elle veut le garder ou non. Je n'ai aucun moyen d'influencer son choix et je ne peux/veux pas lui parler. Je lui ai simplement envoyé un mail expliquant mon point de vue (sans insultes ni de propos déplacés, même si ça me démangeait).
    Mon mari ne veut pas non plus de cet enfant illégitime : j'ai lu quelque part que la femme enceinte pouvait "imposer" son choix à l'homme, que l'homme était pleinement conscient qu'on peut "faire des enfants" quand on ne se protège pas, quelqu'un pourrait-il m'éclairer sur le sujet?
    Nous avons l'impression qu'elle s'est joué de nous, qu'elle a manipulé mon mari de façon inconsciente car elle voulait un enfant.

    Si elle le garde, j'ai peur des conséquences sur le long terme pour la famille que nous voulions fonder avec mon mari : quid du droit de succession de cet enfant? Peut-il prétendre à des biens communs à notre couple?
    Par exemple, nous avons acheté notre maison en indivision (nous n'étions pas encore mariés), cet enfant illégitime pourra-t-il prétendre à une partie de notre maison?
    NB : Nous avons un contrat de mariage de séparation des biens donc j'imagine que l'enfant n'aura aucun droit sur les biens mobiliers, si je les achète tous moi-même ou si je mets tout à mon nom.
    De même, nous avons un compte bancaire commun, cet enfant pourrait-il prétendre à quelque chose?

    Mis à part le côté matériel très terre-à-terre, il y a tout le côté psychologique : elle est en train de détruire mon mari et moi-même en faisant "traîner" la prise de décision. Depuis que j'ai appris la nouvelle, je ne peux (je n'arrive) plus travailler, je n’arrête pas de pleurer, je suis dans une détresse psychologique intense. De même pour mon mari. J'ai même pensé, plusieurs fois, à me foutre en l'air.

    Ai-je une quelconque chance de pouvoir demander justice à cette femme, qui littéralement, nous pourri la vie?

    Je vous remercie d'avance...

  2. #2
    Pilier Junior
    Ancienneté
    juillet 2017
    Messages
    1 135
    Encore une fois, les hommes s'amusent et les femmes trinquent.... On se croirait au 20eme siècle !
    Vous ne pouvez rien contre cette femme, c'est votre mari qui doit assumer ses actes, et vous pouvez divorcer.

  3. #3
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    décembre 2017
    Messages
    10
    Merci, mais vous ne répondez pas vraiment à mes questions.
    Et je le répète : non, je ne veux pas divorcer!

  4. #4
    Membre Junior
    Ancienneté
    décembre 2015
    Messages
    131
    Bonjour,

    que voulez vous dire par demander justice? Votre mari (donc majeur je suppose) a eu une relation consentie et non protégée. Il n'a pas été piégé. Il savait qu'il risquait plus une grossesse que de gagner un écran plat. Sincèrement comment pouvez vous imaginer que la justice ferait quelque chose contre elle. Et oui cet enfant aura des droits. Il n'a pas à payer pour l'attitude de ses parents (je dis cela sans juger).
    jodelariege a trouvé ce message utile.

  5. #5
    Pilier Sénior
    Ancienneté
    juillet 2013
    Messages
    7 027
    Cette femme n'a pas plus de responsabilités que votre mari qui ne s'est pas protégé ; il a attrapé un enfant, il aurait pu attraper autre chose .
    Et si il ne vous a pas trompé, il a peut etre trompé cette femme en ne lui disant pas clairement ses intentions .
    Vous ne pouvez pas gerer la décision que prendra cette femme ; éventuellement voir comment lui veut gérer et en conséquence surtout vous même
    Par contre si vous forcez le contact avec elle alors qu'elle ne le souhaite pas , cela peut avoir des suites juridiques.
    Si cet enfant est reconnu comme le fils e votre mari ,il aura les droits qui vont avec niveau obligation alimentaire, niveau droit de succession .
    Bien entenu pour l’intérêt de l'enfant qui n'a pas demandé à naitre au milieu de tout cela, la mère , l'enfant jusqu'à ses 28 ans peuvent demander à ce que soit établi cette filiation .
    Attention aux noms sur les factures ; l'important étant aussi le financement
    Dernière modification par kang74 ; 07/12/2017 à 10h32.
    julienfabien a trouvé ce message utile.

  6. #6
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    décembre 2017
    Messages
    10
    Ce n'est pas au nom de mon mari que je souhaite demander justice, c'est en mon nom. Ce que j'entend par "demander justice" est plus exactement demander réparation au nom de la souffrance psychologique qu'elle m'impose. Je ne sais pas si c'est assez clair?

    "Il n'a pas été piégé." : A mon sens si, car elle lui avait assuré, avant le rapport, qu'elle ne tomberait pas enceinte? (c'est une question)

  7. #7
    Membre Junior
    Ancienneté
    décembre 2015
    Messages
    131
    J'ai compris que vous souffrez mais je ne vois pas quelle réparation vous pouvez demander.
    C'est peine perdue.
    Quand au piège, je souris, un homme adulte sait ce qu'il risque dans une relation non protégée. Et comme indiqué par Kang74 vous n'etiez pas là vous ne savez pas ce que lui à dit.

    Il faudrait aussi penser à cet enfant qui lui n'a rien demandé et dont il faudra prendre soin.
    Sophia2 a trouvé ce message utile.

  8. #8
    Pilier Sénior
    Ancienneté
    juillet 2013
    Messages
    7 027
    Vous faites fausse route et je crois que nous n'avons pas été bien clairs ; ce n'est pas un délit d'exercer sa liberté ; vous etes marié , le seul préjudice tient dans le fait que vous etes marié et que votre mari a des responsabilités envers cela .
    Legalement ,le seul fautif est votre mari ,parce que le mariage .
    "Il n'a pas été piégé." : A mon sens si, car elle lui avait assuré, avant le rapport, qu'elle ne tomberait pas enceinte? (c'est une question)
    Et lui lui avait assuré qu'il n’était pas marié ou en couple ?
    Si mentir etait un délit ,y aurait pas mal e gens en prison ...
    julienfabien a trouvé ce message utile.

  9. #9
    Pilier Cadet
    Ancienneté
    juillet 2014
    Messages
    698
    Bonjour,

    Vous vous trompez totalement de cible.

    Cette dame n'a commis aucune faute à votre égard, d'autant qu'elle ne connaissait peut-être même pas votre existence.

    Si faute il y a, elle ne pourra être recherchée en justice que contre votre mari. Vous ne pouvez (ou ne voulez) pas l'admettre mais c'est comme ça en droit français.

    Je confirme les propos des autres intervenants: votre mari n'a pas été piégé.

    En effet:
    - pour être une femme, vous savez pertinemment qu'on ne peut pas être sûre à 100 % de ne pas tomber enceinte (sauf à ne plus avoir d'organes reproducteurs)
    - votre mari sait qu'il y a un risque de grossesse et de transmission de MST en ne mettant pas de préservatif mais pourtant il a fait ce choix. Vous refusez de l'entendre mais votre conjoint a choisi de prendre ce risque. Il a donc agi en toute connaissance de cause.

    Vous n'avez aucune chance d'obtenir indemnisation de votre "souffrance psychologique", si ce n'est en intentant contre votre époux un divorce pour faute (mais on n'a bien compris que ce n'est pas ce que vous voulez).
    Dernière modification par lote223 ; 07/12/2017 à 10h47. Motif: syntaxe
    julienfabien a trouvé ce message utile.

  10. #10
    Pilier Junior
    Ancienneté
    octobre 2008
    Localisation
    Ile de France
    Messages
    4 705
    Bonjour,
    "Il n'a pas été piégé." : A mon sens si, car elle lui avait assuré, avant le rapport, qu'elle ne tomberait pas enceinte? (c'est une question)
    "On n'est jamais si bien servi que par soi-même" pourrait s'appliquer à tous les hommes qui ont un rapport non protégé et préfèrent croire ce que leur partenaire leur raconte (de bonne ou mauvaise foi) plutôt que se donner la peine de prendre leurs précautions. Déjà qu'il y a des "accidents de contraception"...
    On peut comprendre votre détresse, mais votre mode de vie (que je ne juge pas, mais il présente des risques, la preuve) et l'inconséquence de votre mari sont seuls responsables de la situation.
    Si cette femme décide de garder l'enfant et demande une recherche en paternité qui s'avérera positive, l'enfant aura les mêmes droits que ceux que vous pourriez avoir.
    demander réparation au nom de la souffrance psychologique qu'elle m'impose.
    C'est plutôt votre mari qui vous impose une souffrance due à sa nonchalance (pour ne pas dire plus). Et, quel que soit le choix de cette femme, elle va souffrir pas mal elle-même, que ce soit au moment de l'IVG ou durant toute sa vie, à élever un enfant seule (quand bien même elle l'aurait fait exprès).

  11. #11
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    décembre 2017
    Messages
    10
    Sauf qu'elle savait pertinemment qu'il était marié.
    Honnêtement, je trouve vraiment qu'il y a un "trou" dans la loi, là...

    Voilà mon sentiment : un enfant se fait à 2, mon mari ne peut pas être seul responsable!
    Mais bon, si je n'ai aucun recours, je vais souffrir en silence.

    Puis-je au moins envoyer les factures du psy à cette femme?

  12. #12
    Pilier Junior
    Ancienneté
    octobre 2008
    Localisation
    Ile de France
    Messages
    4 705
    Honnêtement, je trouve vraiment qu'il y a un "trou" dans la loi, là...
    La loi prévoit que les époux se doivent fidélité, non ? L'un des époux la transgresse allègrement, il assume.

    Puis-je au moins envoyer les factures du psy à cette femme?
    Mais faites-vous rembourser par votre mari ! Vous raisonnez comme un tambour.
    Voilà mon sentiment : un enfant se fait à 2, mon mari ne peut pas être seul responsable!
    Il n'est pas seul, effectivement, la femme aussi. Et elle va en payer le prix beaucoup plus chèrement que lui, c'est la loi de la nature.
    Dernière modification par Biloba ; 07/12/2017 à 10h57.
    julienfabien, Sophia2 et yapasdequoi ont trouvé ce message utile.

+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 5 1 2 3 ... FinFin
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Mari ayant une maîtresse ,procédure à suivre ?
    Par jeanne-marie48 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 23
    Dernier message: 25/10/2015, 17h03
  2. Réponses: 6
    Dernier message: 14/05/2013, 10h59
  3. Réponses: 4
    Dernier message: 06/05/2011, 18h45
  4. Mari, femme et...maîtresse
    Par Sergio13 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 15
    Dernier message: 14/12/2009, 13h09
  5. Quand la belle-mère reçoit l'ex maitresse de mon conjoint
    Par Vaval dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 24
    Dernier message: 13/10/2008, 10h57

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum