Bonjour,

Pour situer:
En fin de la première année de notre enfant, son père est venu vivre à notre domicile et ce durant 2 ans. Durant ces 2 années, il a été absent pour des raisons de santé ainsi qu'un fois sans dire ni quant il revenait/ni où il allait.

Actuellement, nous sommes séparés et notre enfant réside avec moi dans l'attente de la décision du JAF.

Monsieur n'indique pas son souhait quant à la résidence de notre enfant (en reflexion).
Au départ, il était d'accord sur une résidence principale à mon domicile; désormais, il dit souhaiter tantôt demander une résidence alternée, tantôt une résidence principale à son domicile.

De mon coté, je réside à 15 min de mon travail, ai des jours de télétravail et la chance d'avoir un employeur assez souple. Ceci me permet d'avoir un rythme adapté à son âge (3 ans) et de faire face à ses problèmes de santé (2 plans d'accueil personnalisé en cours).
J'ai également 2 autres enfants, l'un en résidence principale, l'autre en résidence alternée.

De son coté, le père de notre enfant est à 1h30/2h de son travail. Son domicile à 20 min de l'école.
Il a un enfant en résidence principale chez sa mère.

Lorsqu'il indique qu'il va demander une garde alternée, nous sommes en désaccord.

J'ai proposé au père de notre enfant:
- de la prendre un jour fixe dans la semaine (par ex: un mardi soir, ou mercredi soir ou après midi (de telle sorte il peut débuter tôt son travail le matin et finir tôt) et de la déposer le lendemain matin (je la récupère le soir, donc, il peut finir tard son travail),
- ou en cas de télétravail, de la prendre la veille et les jours concernés,
- d'autres solutions?
et lui ai aussi indiqué que j'étais d'accord pour une médiation afin de trouver quelque chose qui convienne aux besoins de notre enfant.
= > refus

De même la communication est difficile: discuter des conditions d'accueil futur de notre enfant- si résidence alternée - demander comment cela s'est passé à son retour de quelques jours de vacances sont des sujets qui ne me regardent pas.

Pour ma part, dans ma demande, j'ai indiqué que je souhaitais une résidence principale à mon domicile du fait de son bas-âge, de mes conditions de travail qui me permettent d'adapter mon rythme au sien (âge et santé). J'ai demandé une pension (point de litige).

Du fait, de la nouvelle proposition de loi, je suis inquiète.
Je m interroge sur les points suivants:
- puis aviser le juge des propositions que j ai faites?
- si garde alternée imposée, peut elle être mise en place, par exemple à partir des grandes vacances ( sur les miennes ) pour voir comment cela se passe? Qu en sera t il lors des périodes de "crises" de notre enfant (récupérer l enfant à l'école, traitement nécessaire main, midi et soir (ne pouvant être effectué à l école), congés pour la garder ou lors des hospitalisation)?

Je vous remercie pour les informations ou même idées d'organisation que vous pourrez m'apporter.