Vos question à l'Avocat avec Wengo
+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 2 FinFin
Résultats 1 à 12 sur 17

Je veux vraiment être émancipée

Question postée dans le thème Parents et Enfants sur le forum Personne et Famille.

  1. #1
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    janvier 2009
    Messages
    6
    Bonjour,

    Je vais vous expliquer ma situation même si ça peut sembler un peu long... (désolée)

    Tout d'abord je tiens à préciser que je ne suis pas une de ses gamines qui a encore douze ans d'âge mental et qui veut être émancipée parce que ses parents sont "trop pas sympas" et blah blah blah... J'ai de RÉELSmotifs de vouloir le faire, et cela fait maintenant plusieurs mois que j'y songe...

    J'ai actuellement 16 ans et demi (j'en aurai 17 au mois d'avril) et je rêvais déjà d'être émancipée à l'âge de quinze ans (mais je sais qu'il faut attendre d'en avoir au moins 16)

    Mes deux parents sont divorcés (depuis que j'ai l'âge de 3 ou 4 ans, je ne sais plus) et je vis chez ma mère. J'ai donc commencé par lui demander son accord à elle (car on m'a dit que l'avis d'un seul parent est suffisant) mais elle a refusé en disant que c'est "stupide", "sans intérêt", etc... En fait elle n'y a pas tellement prêté attention...

    J'ai ensuite demandé l'avis de mon père qui a refusé encore plus strictement en criant carrément (en prétextant que c'est n'importe quoi, que "tant que je suis mineure, je suis mineure et c'est comme ça".. )

    Plus tard (en octobre ou novembre 2007) j'ai fait une fugue (je suis revenue finalement car mes parents me faisaient "pitié" mais je ne tenais vraiment plus chez moi et c'est pourquoi j'avais voulu partir mais je me suis vite rendu compte que de toute façon je ne pourrais aller nul part sans voiture ni argent, etc... J'ai redemandé à ce moment là d'être émancipée (pour mes 16 ans, que je n'avais pas encore) mais ils ont de nouveau refusé..

    Bon, ça s'est à peu près toute l'histoire mais maintenant il faut peut être que je vous explique POURQUOI je veux tellement être émancipée. En fait, j'ai de nombreuses raisons :

    - La première c'est que je ne supporte vraiment plus rien ici, que ce soit ma mère ou le reste.. On ne peut pas avoir la moindre discussion sans qu'elle finisse par hurler et qu'au final je me retrouve à pleurer dans ma chambre.. En plus de cela, je dois dire en toute honnêteté que ma mère ne me sert à rien (sans vouloir être méchante ou paraître irrespectueuse..) elle ne fait que me compliquer les choses ! Je gagne MOI MÊME mon argent en travaillant à droite à gauche et en vendant des bijoux que je fabrique sur [un site d'enchères] (ça parait bête comme ça et on se dit que ce n'est pas un véritable "travail" mais je gagne en moyenne 800 euros par mois...)

    En plus de cela elle fume comme un pompier et je ne supporte vraiment plus cette odeur en rentrant du lycée le soir dès que j'ouvre la porte, c'est vraiment horrible et ça s'imprègne partout dans tous les vêtements, tissus, canapés, etc... Et dans toutes les pièces. En plus elle fume un paquet par jour (voire plus) alors je vous laisse imaginer l'état de mes poumons étant donné que je vis ça depuis 16 ans et demi au quotidien..!

    Elle ne fait jamais à manger (ça ce n'est pas quelque chose de grave en soi, c'est juste pour dire que je n'est besoin d'elle pour absolument rien puisqu'elle ne fait rien !) et d'ailleurs vu ce qu'elle achète (pratiquement que des boites de conserve et des pizzas surgelées) je dois dire que je ne mange pas grand chose, car j'en ai assez de manger presque la même chose que le chien depuis tant d'années !

    Et aussi, c'est aussi moi qui m'achète tous mes vêtements, mon gel douche, shampoing, etc.. alors que pourtant mon père lui verse une pension alimentaire qui est censée subvenir à MES besoins et pas la fournir en cigarettes..!

    Pour terminer, elle m'a volé 400 euros sur mon compte bancaire l'an dernier. En fait, ELLE m'avait ouvert un compte en banque, sur lequel elle me disait verser 20 euros/mois.. Un jour, je devais avoir un peu plus de 400 euros après tout le temps durant lequel elle devait avoir versé de l'argent dessus, j'ai décidé d'aller à la banque pour demander si je pouvais le retirer (je me doutais qu'ils allaient refuser puisque j'avais 15 ans mais je me suis dit que je pouvais toujours essayer, pour voir..) Et là, devinez ce que me dit la femme au guichet ?? "Je suis désolée mademoiselle mais vous ne pouvez pas retirer d'argent avant vos 18 ans, et de toute façon VOUS N'AVEZ QUE 18 EUROS sur votre compte !) J'en ai parlé à ma mère qui m'a dit que "je n'avais pas à aller demander ça à la banque" et que "de toute façon elle m'avait déjà donné mon argent", ce qui était bien sur parfaitement faux !

    Bref, je suis à la limite de la DÉPRESSIONen restant là !! (je crois même avoir dépassé la limite depuis un moment d'ailleurs...)

    - La deuxième raison qui fait que j'ai envie d'être émancipée (oui je n'en était qu'à la première..) c'est que je pense que cela faciliterai beaucoup les choses, aussi bien pour moi que pour mes parents (enfin non, surtout pour moi, mais pour mes parents cela ne changerai rien, à part qu'ils seraient dégagés de ma responsabilité, ce qui devrait les arranger, non ?)

    Je m'explique : comme je vous l'ai dis, je gagne déjà moi même un peu d'argent (même si je sais que 800 euros ne suffisent pas pour payer un loyer + les charges et l'alimentation, je pourrais facilement en gagner 1000 en travaillant les week-end, chose que je ne fais pas pour l'instant..) Et comme je sais que ma mère s'en sort avec 1200 euros pour DEUX je crois qu'avec 1000 euros pour MOI SEULE, je m'en sortirais très bien...

    A côté de cela, je précise (même si ça n'a pas d'incidence directe sur le reste) que je suis en classe de Terminale Littéraire avec un an d'avance et que j'ai toujours eu de bons résultats scolaires, ce qui prouve que je suis largement assez sérieuse et mature pour subvenir à mes propres besoins.. (C'est logique : si dans ma classe il y a des élèves de 17 à 19 ans, c'est bien que je suis de leur niveau sur le plan de la maturité et de la réflexion, etc.. Donc je peux m'en sortir aussi bien qu'eux voire mieux..) <-- je dis pas ça par prétention hein ! mais honnêtement ça semble évident, non ?

    Donc voilà, ce que je voudrais, c'est savoir comment faire pour pouvoir être émancipée SANS le consentement d'aucun des deux parents. On m'a dit que cela est possible dans des cas extrêmes (maltraitances, etc..) mais ce n'est pas mon cas. Il arrive à mes parents d'être violents verbalement ou physiquement mais je ne suis pas non plus battue à mort donc ça ne peut pas s'appliquer à mon cas..

    Sinon on m'a dit que parfois le procureur de je ne sais quoi peut parler aux parents, à la demande de l'enfant, d'accepter l'émancipation, mais on ne m'a pas donné trop de détails...

    Quelqu'un peut-il m'expliquer s.v.p ? (je préférerais l'avis d'un avocat ou un juge, un greffier, ou quelqu'un qui travaille dans le milieu juridique s.v.p.
    Je ne veut pas d'histoires du genre "la cousine du beau-frère de ma grand mère a vécu la même chose que toi et elle a fait ceci.." )

    PS : j'ai oublié de préciser que je ne veux pas non plus vivre chez mon père, pour d'autres raisons que je n citerai pas (trop long) mais ce ne serait pas mieux qu'ici, peut être même que ce serait pire chez lui..
    Dernière modification par Modérateur 12 ; 10/01/2009 à 00h09. Motif: anonymisation

  2. #2
    Shintoku
    Visiteur
    Désolée, mais "vos raisons" même si elles vous paraissent bonnes ne tiendront pas devant un juge !

    Emancipation des mineurs - Service-public.fr

    Un mineur peut être émancipé :

    · soit de plein droit par son mariage,
    · soit à 16 ans passés par décision du juge des tutelles rendue à la demande: . soit du père et de la mère, . soit de l'un d'eux, après avoir entendu l'autre parent, sauf impossibilité de celui-ci de se manifester, . soit du conseil de famille.

    Autres cas

    Un mineur peut aussi être émancipé, par décision du juge des tutelles à la demande de l'un des membres du conseil de famille (réunion de parents ou d'amis proches qui s'occupent des intérêts du mineur, présidée par le juge des tutelles).
    La convocation du conseil de famille peut être demandée par le tuteur, par un membre du conseil ou par le mineur.

    Comment la demander ?

    Adressez-vous au tribunal d'instance du domicile du mineur.

    Recours

    La décision du juge des tutelles prononçant ou refusant de prononcer l'émancipation peut être contestée par un recours devant la cour d'appel.

  3. #3
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    janvier 2009
    Messages
    6
    Oui mais si je ne suis PAS DU TOUT HEUREUSE chez moi et que je suis tout à fait capable de me débrouiller seule, pourquoi est ce que je ne pourrais pas le faire...?

  4. #4
    Shintoku
    Visiteur
    Citation Envoyé par Dizzie Voir le message
    Oui mais si je ne suis PAS DU TOUT HEUREUSE chez moi et que je suis tout à fait capable de me débrouiller seule, pourquoi est ce que je ne pourrais pas le faire...?
    Tout simplement parce que vous êtes mineure !
    Au fait, je ne suis pas du tout certaine que vous ayez le droit de faire du commerce en étant mineure.

  5. #5
    Pilier Sénior Avatar de Ephelide
    Ancienneté
    février 2007
    Messages
    5 600
    Citation Envoyé par Mimie50 Voir le message
    Tout simplement parce que vous êtes mineure !
    Au fait, je ne suis pas du tout certaine que vous ayez le droit de faire du commerce en étant mineure.
    Même un mineur émancipé ne peut être commerçant.

    Et se "débrouiller" en vendant "au noir" sur un site d'enchères et avoir une activité légale avec les charges que cela implique, sont deux mondes totalement différents.

    1000 euros par mois de chiffre d'affaires sont bien loin de faire 1000 euros de revenus !!!

  6. #6
    Pilier Junior
    Ancienneté
    janvier 2007
    Messages
    3 330
    bonjour,
    si vous jugez que vous êtes en danger chez vos parents (cigarette, nourriture, etc...) vous pouvez contacter l'assistante sociale attachée à votre lycée, et demander à partir en foyer ou en internat.

    si vous n'êtes pas dans une ville universitaire vous allez vous éloigner de vos parents l'an prochain pour vos études de toute manière.

  7. #7
    Pilier Sénior Avatar de Ephelide
    Ancienneté
    février 2007
    Messages
    5 600
    Citation Envoyé par Chippi Voir le message
    bonjour,
    si vous jugez que vous êtes en danger chez vos parents (cigarette, nourriture, etc...) vous pouvez contacter l'assistante sociale attachée à votre lycée, et demander à partir en foyer ou en internat.

    si vous n'êtes pas dans une ville universitaire vous allez vous éloigner de vos parents l'an prochain pour vos études de toute manière.
    Etre en danger lorsque l'on a 16 ans, que les parents fument et que l'on mange de la pizza... c'est juste un peu gros.
    Dans ce cas un nombre considérables d'adolescents (dont certains fument et s'adonnent aux joies des hamburgers) seraient menacés !!!

    Quant à demander à aller en foyer... ce n'est ni à l'adolescente d'en décider, ni à l'assistante sociale, mais au juge pour enfants !

  8. #8
    Shintoku
    Visiteur
    Citation Envoyé par Chippi Voir le message
    bonjour,
    si vous jugez que vous êtes en danger chez vos parents (cigarette, nourriture, etc...) vous pouvez contacter l'assistante sociale attachée à votre lycée, et demander à partir en foyer ou en internat.

    si vous n'êtes pas dans une ville universitaire vous allez vous éloigner de vos parents l'an prochain pour vos études de toute manière.
    Une assistane sociale parce que la mère fume et qu'elle donne des pizzas à sa fille ???? C'est une blague ? Avez vous une idée du nombre d'enfants qui sont maltraités physiquement, qui ne mangent pas tous les jours, qui dorment par terre sans chauffage ? Et j'en passe des pires.................... ..

  9. #9
    Pilier Junior
    Ancienneté
    janvier 2007
    Messages
    3 330
    oui, mais il n'y a pas besoin qu'une situation soit complètement dramatique pour contacter une assistante sociale dans un lycée : cette jeune fille et sa maman soit dans une relation extrèmement conflictuelle et ont certainement d'une médiation et/ou d'une séparation, même provisoire.

    Une assistante sociale les aidera à faire les démarches pour un internat ou un départ en foyer.

    même si cette jeune fille n'est pas en danger physique elle est peut être en danger moral, en tout cas elle est en détresse.

    Pour l'instant elle va au lycée, mais elle a fait des fugues, pas la peine d'attendre qu'elle lâche le lycée et quitte son foyer pour l'aider.

  10. #10
    Pilier Sénior Avatar de Ephelide
    Ancienneté
    février 2007
    Messages
    5 600
    Citation Envoyé par Chippi Voir le message
    oui, mais il n'y a pas besoin qu'une situation soit complètement dramatique pour contacter une assistante sociale dans un lycée : cette jeune fille et sa maman soit dans une relation extrèmement conflictuelle et ont certainement d'une médiation et/ou d'une séparation, même provisoire.

    Une assistante sociale les aidera à faire les démarches pour un internat ou un départ en foyer.

    même si cette jeune fille n'est pas en danger physique elle est peut être en danger moral, en tout cas elle est en détresse.

    Pour l'instant elle va au lycée, mais elle a fait des fugues, pas la peine d'attendre qu'elle lâche le lycée et quitte son foyer pour l'aider.
    C'est le juge pour enfants qui décide du placement des mineurs... ou non et si tel était le cas, ce ne serait pas sans une enquête préalable. Cette jeune fille imagine seulement qu'elle peut, sous prétexte de "fumée et pizzas" se libérer des liens familiaux tout en étant mineure.

    Il faudrait qu'elle explique au juge comment elle gagne 800 euros par mois, légalement.

    J'imagine mal cette jeune fille acceptant d'être en foyer, (décision qu'un magistrat ne prend pas à la légère) son seul objectif étant de n'avoir plus aucune "dépendance" à un référent adulte, à commencer par sa mère.
    Elle veut son indépendance, c'est tout.

    Elle dit gagner de l'argent (de façon pas forcément très légale) et ne supporte plus les contraintes familiales.
    Cela ne veut pas dire qu'elle est en "détresse" mais plutôt en rébellion.

    Il faudrait donc qu'elle accepte les contraintes d'un suivi "éducatif"... Là j'émets quelques doutes.
    Dernière modification par Ephelide ; 13/01/2009 à 12h52.

  11. #11
    Pilier Junior
    Ancienneté
    janvier 2007
    Messages
    3 330
    je suis plus ou moins d'accord avec les avis précédents ceci dit se mettre en relation avec un acteur social, éducateur, assistante sociale... ou juridique, lui permettra de faire le point sur ses problèmes et les solutions à envisager et peut être de dédramatiser et de plus "coller au réel". Je n'ai jamais dit qu'on lui donnerait raison en tous points.

    ses intervenants pourront aussi intervenir auprès de ses parents pour qu'ils acceptent un départ encadré, on n'a pas toujours besoin d'avoir l'arbitrage d'un juge parfois une médiation suffit à donner un peu d'oxygène à tous.

    et la situation de cette jeune fille est peut être plus dramatique que son post ne le laisse paraître. Il est plus facile d'expliquer clairement des griefs matériels qu'un abandon moral.

    quand au travaux qu'elle réalise, même si elle n'est pas complètement dans la légalité, ça montre qu'elle a de l'initiative et du potentiel, aux adultes de lui donner un coup de pouce pour que ça débouche sur un vrai projet professionnel...

    je ne vois pas un caprice dans ce post, mais quelqu'un qui n'est pas à l'aise là où elle vit et tente de s'en sortir avec es moyens qu'on a à 16 ans

  12. #12
    Membre
    Ancienneté
    novembre 2010
    Messages
    2
    Bonjour,

    J'ai actuellement 15 ans (je suis en seconde) et je viens de passer officiellement les tests de QI pour diagnostiquer ma précocité intellectuelle. Je ne serai pas capable d'expliquer entièrement ce qu'il y a de "difficile" lorsqu'on est enfant Précoce, mais pour résumer, dans mon cas du moins, j'ai beaucoup de mal à m'intégrer au système scolaire français, et pour cause...

    Basé sur le mode "école = réussite sociale" et sur l'idée (pas forcément fausse, enfin, cela reste à prouver dans les deux cas contraires) que "le Bac = seul moyen de gagner sa vie plus tard", il n'est pas du tout adapté aux enfants surdoués qui comprennent presque instantanément ce qu'on leur apprend.

    Pour ma part, j'ai décroché les cours très rapidement. Je me suis accrochée pourtant! Mais si on prend l'exemple d'un simple cours de mathématiques : Cela doit faire 2 mois que nous voyons les mêmes choses et que certains de mes camarades de classe n'ont toujours pas comprit les bases du chapitre en cours. Je me retrouve à me demander sérieusement à quoi cela peut me servir d'aller en cours si c'est pour ne rien apprendre de nouveau.. Car oui, j'ai soif d'apprendre, toujours plus, et stagner comme cela me met dans un état déplorable.

    C'est simple, je suis au stade de dépression poussée avec un refus catégorique de remettre les pieds dans un établissement scolaire et cela fait deux semaines que je n'ai pas suivi de cours au Lycée.

    Autours de moi, les gens ne comprennent pas et je m'entend dire que "si j'ai des bonnes notes et que je comprend directement c'est géniale, j'aurai même des facilités pour le bac et possibilité d'atteindre une très bonne mention"... Mais ce n'est pas une question de notes, ni une question de volonté... Pourtant, je n'ai aucune envie de perdre mon temps à passer mon Bac, aller en Fac, et rester enfermée dans des études en ayant l'impression de ne rien faire. D'ailleurs c'est le cas, je ne fais plus rien.

    Je suis donc sur le point de passer à des cours par correspondance via le CNED et de finir mon année de seconde tant bien que mal.
    C'est là que la question d'émancipation s’immisce.

    J'ai pour projet de monter mon entreprise: Une base de Café où je proposerai des animations sous forme de centre social et culturel dans une zone très fréquentée par les jeunes et les étudiants (Environ 12 établissements scolaires ou de formation supérieure). Cela fait donc des semaines entières que je pars à la "pêche aux infos" en cherchant tout ce qui pourra me servir. J'ai donc découvert la loi qui passera le 1er Janvier 2011 et qui dit qu'un mineur de 16 ans pourra créer une EIRL (Entreprise individuelle à responsabilités limitées) ou une EURL (Entreprise uni-personnelle à responsabilités limitées) ce qui permettra au mineur en question, non émancipé de s'auto-entreprendre avec ou sans un associé maximum.

    Je continue mes recherches pour trouver que, mince alors, un mineur de 16 ans non-émancipé pourra créer et gérer son entreprise s'il n’exerce pas d'activité commerciale. Or, un Café est un commerce.

    Il est donc nécessaire que je me fasse émanciper. J'en ai parlé à ma mère. Elle est au courant de tous le projet dans les moindres détails et a commencé par me dire "Ce projet n'est qu'un coup de tête" ; "Dans deux jours tu changeras d'avis" ; "Passe ton bac et on verra" ; "Je ne veux pas entendre parler d'émancipation".
    Pourtant, je suis motivée, déterminée, et je ferai tout pour y arriver, parce que, si c'est le seul moyen pour moi de m'assurer un avenir sans partir en dépression, cela vaut le coup d'essayer.
    Si jamais ça ne marche pas, je partirai en formation, et puis "c'est tout".

    En discutant avec elle j'ai vu qu'elle prenait cela comme une déclaration de "haine" envers elle, alors que ma mère, je l'aime!
    L'émancipation, pour moi, ne serait qu'un soucis de pratique, sachant que le lieu d'implantation du Café serait à 214 kilomètres du foyer familiale.

    Mon père, lui, vis aux Antilles, à donc environ 8000km d'ici, et je suis en gros désaccord avec lui. Affaire d'adolescence! On ne changera pas un ado, précoce ou non... Mais lorsque j'entend ma tante me dire "on a tous été ados" j'ai du mal à accepter le fait qu'avoir été ados leur permette de comprendre ce qu'il se passe en moi, étant donné que nous sommes tous uniques, et que je suis la seule "précoce" de ma famille.

    J'ai tout à fait conscience que la décision d'arrêt de mes études le jour de mes 16 ans n'est pas forcément la meilleure idée du point de vu général, mais il m'est impossible de suivre des études... Il me faut du concret!

    Donc voilà. Je suis au stade où il me faut des réponses, et surtout beaucoup de patience. On ne dirait pas comme ça, mais le temps, cela passe vraiment pas très vite, dans ces conditions.

    Merci de vos réponses,
    C.

+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 2 FinFin
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. je ne veux pas être partie civile dois je aller qd même au procès?
    Par Katyline dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 6
    Dernier message: 19/03/2008, 19h58
  2. Réponses: 4
    Dernier message: 16/11/2007, 09h29
  3. je veux etre licencier !
    Par Just4_mamour dans le forum Travail
    Réponses: 11
    Dernier message: 29/03/2007, 13h42

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum