Vos question à l'Avocat
+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 DébutDébut 1 2
Résultats 13 à 24 sur 24
Arborescence des messages utiles1Message(s) Utile(s)

Début colocation

Question postée dans le thème Propriétaire et Locataire sur le forum Immobilier.

  1. #13
    Pilier Sénior Avatar de Marieke
    Ancienneté
    mars 2005
    Localisation
    sous les cocotiers
    Messages
    55 673
    Citation Envoyé par Soleil51 Voir le message
    pourquoi ne pas mettre en location le logement dans sa globalité?
    Justement c'est ce qu'il fait de fait puisque bail unique et je ne comprends pas comment il a présenté son annonce !
    On dirait qu'il a mélangé les 2 systèmes
    Dernière modification par Marieke ; 05/03/2018 à 11h22.

  2. #14
    Pilier Sénior Avatar de Yooyoo
    Ancienneté
    mars 2007
    Localisation
    Yvelines
    Messages
    20 749
    Bonjour,

    il parait difficile d'imposer à 2 co locataires qui ne se connaissent pas de partager le même logement

    Soleil51 : c'est le principe de la colocation :-)
    Il est tout de même préférable, qu'au départ, la colocation soit occupée par des personnes qui se connaissent et ont envie de partager le logement, même si, par la suite en raison du départ d'un ou plusieurs colocataires, les partants sont remplacés par d'autres qui ne sont pas connues des colocataires en place.

    Quel est la surface de ce logement (et répartition des pièces) et combien de colocataires comptez-vous accueillir ? Avez vous fait en sorte que chaque colocataire puisse jouir librement de sa chambre individuelle (mobilier suffisant pour ranger ses affaires, porte qui ferme à clé et clé détenue uniquement par le locataire, nombre de prises électriques suffisant en évitant les multiprises, ...).

    Et puis, avant de faire signer des baux en colocation, il convient de prévoir un règlement intérieur qui sera opposable à tous les colocataires :
    - inventaire de tous les équipements mis à disposition des locataires (meubles, linge de lit, électroménager, vaisselle, accessoires divers, ....),
    - organisation des courses et des repas (qui fait quoi ? repas et courses en commun ou chacun pour soi ? chacun fait "sa" vaisselle, ou mise en place d'un roulement ?)
    - périodicités pour faire le ménage des parties communes et qui achète les produits d'entretien,
    - obligation de laisser la (ou les) salle(s) de bain(s) et les toilettes propres après usage (cela peut sembler évident, mais c'est mieux en l'écrivant),
    - partage des équipements communs : réfrigérateur, lave linge, sèche linge, cafetière, télévision, chaîne hifi, aspirateur, abonnement internet,....
    - respecter les autres colocataires en ne "squattant" pas les parties communes (avec des équipements personnels) ou éviter les nuisances sonores (musique, télé, ménage à 4 heures du matin, ...) ou olfactive (abus de bombes désodorisantes, cuisiner de plats exotiques très épicés et parfumés, faire bruler des bâtons d'encens à longueur de temps, ....)
    - refuser la présence d'un animal de compagnie (chien, chat, lapin, cochon-dinde,....)
    - ne pas recevoir d'amis ou famille sans accord préalable des autres colocataires,
    - idem si l'un des colocataires veut accueillir un compagnon ou une compagne pour une nuit ou une semaine,
    - ...
    - ....

  3. #15
    Pilier Sénior Avatar de Marieke
    Ancienneté
    mars 2005
    Localisation
    sous les cocotiers
    Messages
    55 673
    Citation Envoyé par Yooyoo Voir le message
    Bonjour,



    Il est tout de même préférable, qu'au départ, la colocation soit occupée par des personnes qui se connaissent et ont envie de partager le logement, même si, par la suite en raison du départ d'un ou plusieurs colocataires, les partants sont remplacés par d'autres qui ne sont pas connues des colocataires en place.

    Quel est la surface de ce logement (et répartition des pièces) et combien de colocataires comptez-vous accueillir ? Avez vous fait en sorte que chaque colocataire puisse jouir librement de sa chambre individuelle (mobilier suffisant pour ranger ses affaires, porte qui ferme à clé et clé détenue uniquement par le locataire, nombre de prises électriques suffisant en évitant les multiprises, ...).

    Et puis, avant de faire signer des baux en colocation, il convient de prévoir un règlement intérieur qui sera opposable à tous les colocataires :
    - inventaire de tous les équipements mis à disposition des locataires (meubles, linge de lit, électroménager, vaisselle, accessoires divers, ....),
    - organisation des courses et des repas (qui fait quoi ? repas et courses en commun ou chacun pour soi ? chacun fait "sa" vaisselle, ou mise en place d'un roulement ?)
    - périodicités pour faire le ménage des parties communes et qui achète les produits d'entretien,
    - obligation de laisser la (ou les) salle(s) de bain(s) et les toilettes propres après usage (cela peut sembler évident, mais c'est mieux en l'écrivant),
    - partage des équipements communs : réfrigérateur, lave linge, sèche linge, cafetière, télévision, chaîne hifi, aspirateur, abonnement internet,....
    - respecter les autres colocataires en ne "squattant" pas les parties communes (avec des équipements personnels) ou éviter les nuisances sonores (musique, télé, ménage à 4 heures du matin, ...) ou olfactive (abus de bombes désodorisantes, cuisiner de plats exotiques très épicés et parfumés, faire bruler des bâtons d'encens à longueur de temps, ....)
    - refuser la présence d'un animal de compagnie (chien, chat, lapin, cochon-dinde,....)
    - ne pas recevoir d'amis ou famille sans accord préalable des autres colocataires,
    - idem si l'un des colocataires veut accueillir un compagnon ou une compagne pour une nuit ou une semaine,
    - ...
    - ....
    Ou comment dissuader un colocataire éventuel YOOYOO
    Pas sur qu'interdire un animal soit légal d'ailleurs car contraire à la loi, les baux étant sous Loi ALUR il y a là un vide juridique encore

  4. #16
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    mars 2018
    Messages
    8
    Merci à tous pour vos interventions.

    Même si ma question portait essentiellement sur le "comment" plutôt que sur le "pourquoi", je vais toutefois préciser qu'il s'agit d'un appartement qui trouvera difficilement preneur pour un unique locataire (par exemple une famille, pour différentes raisons dont proximité des écoles, etc) et qu'il existe une demande pour de la colocation.

    Je n'ai pas encore fait d'annonce parce que je veux d'abord m'assurer de faire les choses correctement (ou le plus correctement possible avec les contraintes légales) au niveau du bail. Il y a 4 chambres très confortables (même si moins de 14 m²) dans un appartement spacieux (un peu moins de 100 m²). Les occupants seront donc bien logés Soleil51 :-)

    Marieke, j'ai peu de chances de trouver en une seule fois 4 personnes qui se connaissent. Et même si c'était le cas, je ne pense pas que ce soit une bonne chose : par exemple un groupe de 4 amis pourrait avoir tendance à faire la fête et à déranger le voisinage. Il est donc probable que le ou les premiers colocataires n'occupent qu'une partie de l'appartement au démarrage, le temps que je sélectionne (et valide avec les occupants en place) les locataires suivants. Des baux individuels résoudraient le problème, mais je suis donc contraint à un bail unique. Pensez-vous que je puisse, d'une manière ou d'une autre, commencer une colocation sans avoir tout le monde au départ ?

    Merci pour vos remarques Yooyoo, j'ai effectivement fait en sorte que les locataires soient confortablement installés. Je retiens l'idée du règlement intérieur, mais je m'interroge sur la légalité de la chose. Auriez-vous un texte qui l'autorise ou l'empêcherait ?
    Dernière modification par Frelas ; 05/03/2018 à 12h26.

  5. #17
    Pilier Sénior Avatar de Yooyoo
    Ancienneté
    mars 2007
    Localisation
    Yvelines
    Messages
    20 749
    Concernant la présence d'un animal, sauf si cet animal ne sort jamais de la chambre du colocataire, il n'est pas possible d'imposer sa présence aux autres colocataires.

    Et si j'ai réagi sur les nuisances olfactives, c'est que j'y suis personnellement très sensible et que j'ai du mal à supporter : je pars du principe que je ne suis pas la seule.

    Tout cela peut effectivement décourager un éventuel colocataire, mais cela peut éviter les conflits entre colocataires par la suite...

    ---------- Message ajouté à 13h33 ---------- Précédent message à 13h28 ----------

    Pour le règlement intérieur, voici un exemple : https://location-immobilier.ooreka.f...-de-colocation Il y a plein d'autres sites internet qui abordent ce règlement intérieur : interrogez le moteur de recherches bien connu (je ne peux pas mettre de liens pour éviter la publicité).

  6. #18
    Pilier Sénior Avatar de Marieke
    Ancienneté
    mars 2005
    Localisation
    sous les cocotiers
    Messages
    55 673
    Citation Envoyé par Yooyoo Voir le message
    Concernant la présence d'un animal, sauf si cet animal ne sort jamais de la chambre du colocataire, il n'est pas possible d'imposer sa présence aux autres colocataires.
    .
    Sauf qu'il n'y a pas de base légale même si je comprends bien le problème ...et là encore pas de bail de chambre en colocation

    ---------- Message ajouté à 15h37 ---------- Précédent message à 15h35 ----------

    Citation Envoyé par Frelas Voir le message
    . Pensez-vous que je puisse, d'une manière ou d'une autre, commencer une colocation sans avoir tout le monde au départ ?
    ?
    Je ne vois pas comment ...

  7. #19
    Membre Sénior
    Ancienneté
    mai 2017
    Localisation
    Haute-Garonne
    Messages
    391
    Vous ne pouvez pas, car forcément, une colocation c'est à plusieurs (c'est la définition même !), là si vous commencez avec un seul "coloc", ça veut dire qu'il doit payer la totalité du loyer en attendant d'autres colocataires (puisque vous ne pouvez faire de bail chambre individuelle d'après vos dires) : aucun locataire n'acceptera ça, pour commencer. Et si il acceptait, il pourrait dire, ensuite, que la maison est entièrement sienne puisqu'il a signé un bail lui, et lui seul. Certes, si il paye la totalité c'est un moindre mal (vous aurez alors un locataire unique qui paye le loyer, ce qui est nettement plus simple en termes de gestion), mais si vous voyiez que ce n'est pas le cas (= il ne peut pas payer tout le loyer mais reste quand même sur place) et que vous vous avisiez d'essayer de faire rentrer des "colocs" par la suite, il aurait le droit de vous en empêcher (violation de domicile, bail à son unique nom). Beaucoup d'ennuis en perspective quand même !

  8. #20
    Pilier Sénior Avatar de Marieke
    Ancienneté
    mars 2005
    Localisation
    sous les cocotiers
    Messages
    55 673
    Citation Envoyé par Frelas Voir le message
    Marieke, j'ai peu de chances de trouver en une seule fois 4 personnes qui se connaissent. Et même si c'était le cas, je ne pense pas que ce soit une bonne chose : par exemple un groupe de 4 amis pourrait avoir tendance à faire la fête et à déranger le voisinage.
    C'est le risque de toute colocation avec des étudiants !

  9. #21
    Pilier Junior
    Ancienneté
    novembre 2008
    Messages
    2 374
    il suffit que frelas passe son annonce comme s'il cherche un locataire unique et indique dans le texte "colocataires acceptés"

    ce genre de co location est recherché par des personnes qui se connaissent, font les les mêmes études ou....

    je l'ai fait l'an dernier pour un bail unique avec plusieurs colocataires (amis d'études)

  10. #22
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    mars 2018
    Messages
    8
    Je m'interrogeais sur la possibilité de démarrer la colocation en précisant dans le bail que signera le premier entrant quelque chose du genre "X autres colocataires à venir", puis d'ajouter des avenants au fur et à mesure des entrées. Et bien sûr n'exiger de chacun, tant que la colocation n'est pas complète, que la quote-part due. Puis basculer sur un fonctionnement normal. Cela ne doit pas être courant, mais est-ce que c'est interdit explicitement ?

  11. #23
    Membre Sénior
    Ancienneté
    mai 2017
    Localisation
    Haute-Garonne
    Messages
    391
    Le problème, c'est que si les premiers arrivants refusent les avenants (et ils y auraient intérêt : en bail individuel ils payent juste leur part quoi qu'il arrive, en bail "colocation" ils sont solidaires du loyer si l'un ne paye pas sa part ou s'en va sans remplaçant), vous ne pourrez pas les forcer à signer. En plus ça suppose que vous fassiez aux premiers des baux individuels (leur chambre + parties communes, à l'exception des autres chambres) au début, chose que vous ne pouvez pas faire d'après vos dires ! Il faut être cohérent...
    Dernière modification par Sophia2 ; 07/03/2018 à 14h52.
    Marieke a trouvé ce message utile.

  12. #24
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    mars 2018
    Messages
    8
    Je n'ai pas trop le choix apparemment, je vais devoir faire patienter les premiers candidats. Merci à tous.

+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 DébutDébut 1 2
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. [Colocation] Quel bail pour une colocation ?
    Par Pico51 dans le forum Immobilier
    Réponses: 26
    Dernier message: 08/11/2013, 21h20
  2. Les réseaux sociaux et le droit du licenciement, le début de la fin ou la fin dès le début ?
    Par Animateur Communautaire dans le forum Débats et interprétations
    Réponses: 11
    Dernier message: 26/11/2010, 09h52
  3. le début de la fin !
    Par J-marc dans le forum Travail
    Réponses: 15
    Dernier message: 16/06/2005, 18h45
  4. Intérêts pour retard de début de travaux
    Par Yvesf dans le forum Immobilier
    Réponses: 3
    Dernier message: 20/01/2005, 12h46
  5. Pension alimentaire : début versement ?
    Par Vincevega dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 3
    Dernier message: 18/12/2004, 17h55

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum