Mise en demeure avec VosLitiges

Pratique de gestion des personnels

Page 1 sur 2 1 2 FinFin
  1. Bonnevolonté
    Bonnevolonté
    Salut Maria

    Je voudrai votre opinion ainsi que connaitre ce qui se pratique "par chez vous".
    Je travaille en SIP-SIE (partie SIE), avec création récente du SIP ; lors de cette création, un seul emploi DGCP a été transféré (les textes prévoient un minimum de 2).

    Il y a une semaine, le responsable de centre est venu me demander d'assurer le recouvrement SIP en plus de mes tâches. Validé par le DSF sous couvert de "l'entraide entre services".
    Toutes les conditions que j'ai posées pour cela ont été acceptées.

    Le responsable entendait que cet arrangement reste secret mais quand je lui ai fait remarquer que c'était impossible pour de nombreuses raisons, il a eu l'air très gêné.

    Avez-vous connaissance de ce genre de situation ? En particulier que des agents affectés SIE se voient chargé de missions SIP ?
    Dans le département nous avions eu un SIE détaché au SIP du jour au lendemain et d'après les syndicats c'est déjà à la limite de la légalité.
  2. Maria-c
    Maria-c
    Je me rends compte que la réponse d'hier soir n'est pas partie, je la recommence
    Nous avons abordé ce genre de situation dans notre département lors des groupes d'études sur la fusion. il est clair que pour une direction, c'est la quadrature du cercle :
    - les agents les plus aptes à faire du reste à recouvrer, à côté des agents ex-TG sont les agents du SIE
    - Ce n'est pas aux agents du SIE de renforcer, mais aux agents du CDI-CDIF-TG qui n'en peuvent plus de la polyvalence à court terme et parmis lesquels il faut trouver un volontaire.

    Et donc, il s'est bien murmuré que si un agent du SIE était volontaire... A charge de revanche dans le cadre de la TP, notamment, car le SIE ne recevra pas de renfort dans ce cadre.
  3. Maria-c
    Maria-c
    A l'appui de prendre un agent du SIE, le fait que, niveau reste à recouvrer, il y aura un pôle unique à la direction.

    Pour l'instant, dans le seul SIE-SIP qui a plus d'un ann et unseul agent du trésor, donc du recul pour ce problème, ils ont joués sur le fait qu'il a accueilli la totalité de la trésorerie. Dans ce cadre, la comptabilité reste côté trésor, l'agent ne faisant que du RAR. En son absence, il a seulement gestion du courrier à ma connaissance, mais je vais m'informer.

    Par contre, dans le cadre du guichet unique, à la Rochelle même, dans le cadre d'un accueil unique, mais pas d'un SIP, deux agents d'accueil accordent les plans simples. En même temps, la TG est à 2 pas et il y a deux CDI.

    PS : est-ce normal que je sois limitée à 1000 caractères ?
  4. Bonnevolonté
    Bonnevolonté
    Pour la limite des 1000 caractères, je ne sais pas, j'ai la même.

    Je constate que dans le SIE-SIP concerné chez vous la limite serait la même que j'ai posée : RAR seul, pas la compta !

    Sur mon site ça aboutirait à un pôle de recouvrement local (la DSF et la TG sont à 40 km) alors même qu'une caisse locale unique a été rejetée malgré la demande des 2 services (au motif que Parini est contre, ce qui est un peu léger)
  5. Bonnevolonté
    Bonnevolonté
    Le problème qui se pose est bien celui de l'absence de renfort dans ce cadre du "volontariat" (au fait, je l'ai négocié au prix fort puisque parmi les conditions figure un +0,06 sur la notation de l'an prochain, acté lors de la DPA).
    Chez nous, l'agent d'accueil SIP est muté non remplacé en septembre, donc le B ORDOC assurera seul ce poste (en plus de celui d'un autre agent SIP en congé maladie).

    Bref je constate que ce qu'on tente chez nous n'est pas un cas isolé : sous prétexte d'entraide, on charge les mules encore un peu plus.
  6. Maria-c
    Maria-c
    Qu'entendez-vous par "au motif qu'une caisse locale unique était mal vue" ?
    Nous sommes un SIE distinct du SIP et il n'y a plus qu'une seule caisse. Le gars qui vient payer sa TVA en menu monnaie, le fait à la caisse du SIP. Les buralistes ont été priés de ne payer que par chèque.

    Pour la négociation au prix fort, ils peuvent le faire et sur plusieurs années. Les premiers exemples seront du pain béni pour eux, d'ici 2 ou 3 ans...

    Quant à chez nous les mules sont en train de flancher.
  7. Bonnevolonté
    Bonnevolonté
    La caisse unique n'est pas un choix retenu par Parini, donc notre DSF ne veut pas !

    Pour ce qui est des exemples qui feront loi dans quelques temps, c'est bien ma crainte, et la raison pour laquelle j'aborde le sujet. Je compte faire monter les syndicats au créneau ; un des élus étant mon collègue de bureau, ce ne sera pas difficile.
  8. Maria-c
    Maria-c
    "La caisse unique n'est pas un choix retenu par Parini,"
    Cela a été vrai uniquement au début, où les caisses uniques posaient problème. Il y a eu revirement en 2009 avec mise au point du logiciel de transfert du crédit.

    Su votre direction était partisante d'une caisse unique, elle trouverait tous les arguments nécessaires :-)

    Par contre, je ne suis pas très sûre que, nationalement, les syndicats soient pour des pôles de recouvrement au niveau des SIP-SIE.
  9. Bonnevolonté
    Bonnevolonté
    Grand dieux, non, ils ne sont pas pour des pôles de recouvrement locaux ! Ni départementaux, d'ailleurs ^^
    J'ignorais ce revirement sur les caisses uniques, je vais voir de ce côté parce que notre DSF les verrait d'un oeil favorable vue la pénurie de personnel (en janvier il se désolait de ne pas nous l'accorder) ; en attendant les caisses SIP sont régulièrement fermées, l'équipe de renfort des "CP" ne comptant que 3 personnes.

    Mais bon pour l'instant priorité à l'acompte CFE. J'ai fait le stage hier : plus de questions que de réponses.
  10. Maria-c
    Maria-c
    Pour le pôle unique, je suis aussi bien placée pour savoir que les syndicats sont globalement contre, je me contentais de veirifer que vous étiez au courant de la particularité de la position que vous allez faire défendre. ;-)
Résultats 1 à 10 sur 17
Page 1 sur 2 1 2 FinFin