Bonjour, suite à une expertise bâclée,  je viens auprès de vous pour avoir des informations ou articles de lois pour faire valoir mes droits.

Je vais essayer de faire court,

L'expert qui a vu mon véhicule,  
ma fait deux expertises 
le premier (tentative de vol)  Date: 30.05.2017 réponse de mon assurance : l'expert ne peut pas chiffres les pièces, car elles ne sont plus disponibles chez le constructeur. 
On classe le dossier, Je vous invite à nous envoyer les factures si vous trouvez des pièces de réemploi ou adaptable.

Deuxième sinistre le 6.10.2017 a raison. 
L'expert chiffre mes dégâts à 3500€,  
valeur du véhicule 2000€ donc classer VEI ,
mais j'ai relevé des erreurs, 

la première: le modèle de mon véhicule.   

La deuxième: accord du réparateur (oui) alors que celui-ci le refusé.  

La troisième: chiffrage des pièces plus disponible chez le constructeur. 

Je ne suis pas d'accord du VEI, car il ce base sur une tarification d'un garage qui refuse de prendre en charge mes réparations et de plus il me chiffre des pièces neuves,  alors que je suis obligé d'acheter du réemploi ou de l'adaptable.

J'ai dans un premier temps soumis à l'expert, un devis fait par un garage agréé, mais celui-ci la refuser car il réemploi des pièces. L'expert m'a dit que c'est juste du sauvetage et qu'il n'avait pas changé toutes les pièces dites sur le rapport.  (Il ne veut pas engager sa responsabilité sur du réemploi).
À savoir que l'expert change des pièces qui ne sont pas cassées. 

Concernant les pièces, je les découvert simple en passant commande au constructeur avec le rapport d'expertise,  j'ai donc demandé une preuve.
je vais la soumettre à l'assurance. 

Avez-vous quelque chose qui puisse appuyer mes dires ?   

L'expert a un code déontologique ou il peut faire deux expertises différentes ? 

Cordialement argonautes.