Mise en demeure avec VosLitiges
Discussion fermée
Page 1 sur 12 1 2 3 6 ... FinFin
Résultats 1 à 12 sur 136

Filiation et obligation alimentaire à jeune majeur

Question postée sur le forum La filiation imposée judiciairement.

  1. #1
    Shintoku
    Visiteur
    Citation Envoyé par Adelice Voir le message
    A mon avis, si le géniteur refuse d'assumer la paternité, la mère doit essayer de trouver un lien de coeur pour son enfant, un lien stable.
    soit avec son nouveau compagnon ( adoption)
    soit avec un membre de sa famille (filiation utérine)
    soit avec quelqu'un de proche extérieurement.
    soit carrément avec un étranger volontaire pour ce rôle.
    Là Adelice, on parle encore de liens affectifs. Bien sur que l'image du "père" peut être donnée par un oncle, un grand père ou le voisin. Bien sur qu'un enfant peut être aimé et entouré par sa famille..... Mais financièrement, qui doit l'assumer (en dehors de la mère) ? On ne peut pas demander à tous les hommes qui gravitent autour de ce petit, de payer chacun une part ! Et devenu jeune majeur, qui doit-il attaquer ??
    Nous sommes entièrement d'accord sur le côté coeur, amour, mais où est la solution pour le côté finance ?

  2. #2
    Shintoku
    Visiteur
    Le "problème" de la filiation et de ses obligations alimentaires ne s'arrête pas à la minorité de l'enfant. Les parents doivent selon les articles 203 et 205 du code civil subvenir aux besoins de leur progéniture. Cela ne s'arrête pas à la majorité et peut donc continuer des années, même si les parents n'ont plus aucun contact avec l'enfant depuis 5, 10 ou 20 ans. En revanche, au les enfants doivent subvenir aux parents si ceux-ci ne peuvent pas s'assumer seuls, même si ces derniers ont jeté leurs enfants dehors et ne les voient plus depuis des décennies. Comment faire là aussi pour couper le fil de la filiation. Combien de jeunes assignent leurs parents en ne voyant uniquement que l’aspect financier. Combien de jeunes font exploser des familles pour quelques euros.
    Que deviennent ces articles ?

    Art 371 : L’enfant, à tout âge, doit honneur et respect à ses
    père et mère

    Art 204 : L’enfant n’a pas d’action contre ses père et mère
    pour établissement par mariage ou autrement

  3. #3
    Pilier Sénior Avatar de Marsu
    Ancienneté
    mai 2005
    Localisation
    A gauche en sortant
    Messages
    29 509
    On est en plein dans la question de l'éthique... Mais on pourrait regarder ce qui se passe autour de ces jeunes.

    Pourquoi demandent-ils des subsides à leurs parents par le biais d'une procédure ? Parce qu'ils ont besoin d'argent pour financer leurs études, par exemple. Or, les CROUS (pour ne parler que d'eux...) incitent à ces actions. La tendance générale en France est malheureusement à l'assistanat et c'en est devenu une mentalité. Je n'ai pas, je veux, donnez moi: j'y ai droit.

    Autant je plaide pour un plus grandusage du Droit dans la vie des Français, autant je plaide aussi pour un meilleur usage du Droit dans la vie des Français. Le Droit ne doit pas être une arme détruisant l'élan, le dynamisme et la cohésion d'une société, au contraire... Mais les outils fournis par le Droit sont pareils aux autres outils: on peut toujours en dévoyer l'usage. Cela veut-il dire qu'il faut casser ces outils ? Pas sûr... On en revient alors à la question essentielle aussi de savoir comment on applique le Droit ou sur quels critères on applique une règle comme celle-ci...
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

  4. #4
    Shintoku
    Visiteur
    Effectivement Marsu, ces articles de lois, au demeurant forts utiles dans des circonstances particulières, font de nos enfants des assistés. Pourquoi travailler puisqu'on obtient sans mal (aide juridictionnelle) 400, 600 ou 1000 euros de la part de ses parents ? Pourquoi poursuivre assidûment des études puisque cette pension n'est pas limitée dans le temps ? Pourquoi ne pas changer de cursus tous les 2 ans, puisque la PA n’est pas soumise à résultat. Le CROUS, la CAF, les associations d'étudiants orientent ces jeunes vers un procès contre leurs propres parents.
    Ces jeunes sont souvent il est vrai, soit en souffrance, soit en colère, soit en révolte (divorce, parents refusant que le jeune aille vivre avec sa copine (ou copain), adolescence mal vécue.....), mais je ne pense pas qu'en jouant leur jeu, les JAF leur rendent vraiment service.

  5. #5
    Shintoku
    Visiteur
    Bonjour,
    Je viens de créer un nouveau "fil" spécial enfants majeurs
    Bonne journée

  6. #6
    Pilier Sénior Avatar de Marsu
    Ancienneté
    mai 2005
    Localisation
    A gauche en sortant
    Messages
    29 509
    Mais derrière cette réalité que nous avons évoquée, il y en a une autre: quand un parent abandonne ou veut couper les vivres d'un de ses enfants qui ne démérite pas, que fait-on ? On se dit qu'après tout, ça n'a jamais fait de mal à personne que de trimer ? M'ouais, pas très socialement acceptable ça... Des parents suffisamment riches qui ferment la porte à leurs enfants, les mettent dehors à 16 ou 18 ans en leur coupant les vivres et en leur interdisant (sauf relation personnelle des enfants en question) l'accès au logement, ça fait quoi ? Un drame pour l'enfant et une attitude honteuse des parents (qui peuvent tout à fait avoir reconnu et élevé "classiquement" cet enfant, c'est à dire dans un couple hétérosexuel classique). D'où l'idée que le Droit n'est qu'un instrument qui peut être dévoyé alors que son but initial est de servir un intérêt social général, même quand il concerne des situations qui semblent individuelles...

    La question qu'on peut alors poser est de savoir si, comme c'est actuellement le cas, on doit détricoter les mesures protectrices au motif que certains en abusent ou s'il faut instaurer des meilleurs contrôles permettant de conserver un système efficace et pertinent ?
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

  7. #7
    Shintoku
    Visiteur
    Citation Envoyé par Marsu Voir le message
    La question qu'on peut alors poser est de savoir si, comme c'est actuellement le cas, on doit détricoter les mesures protectrices au motif que certains en abusent ou s'il faut instaurer des meilleurs contrôles permettant de conserver un système efficace et pertinent ?
    Mais alors là, tout à fait d'accord. On doit "encadrer" ces articles de loi pour éviter les débordement. Le problème étant : comment ? Les avocats racontent tout et n'importe quoi pour que leur client gagne ; les JAF croient tout et n'importe quoi pour donner raison au jeune. A force de tirer sur la ficelle et prendre les parents pour des "vaches à lait", on va arriver encore une fois à perdre ce qui était une bonne chose, à savoir, un moyen pour les gosses dont vous parlez de s'en sortir.

  8. #8
    Pilier Sénior Avatar de Marsu
    Ancienneté
    mai 2005
    Localisation
    A gauche en sortant
    Messages
    29 509
    Les avocats font leur métier et défendent les intérêts de leur client au mieux de ce qu'ils peuvent. Les JAF croient ce qui leur semble le plus fondé ou le plus convaincant (même si ça paraît surprenant parfois, je pense qu'on peut dire que globalement, ils font leur travail avec la bonne foi d'une personne normale ne connaissant pas les parties hein...).

    Mais si on veut mettre des garde-fous, il faut savoir lesquels... Parce que des parents pleins aux as qui, sous le prétexte d'une petite amie qui ne plait pas, par exemple, décident soudainement de couper les vivres, ça existe... J'en ai vu... De même que j'en ai vu interdire à leurs enfants de travailler pour ne pas passer à l'ISF, tout en se montrant très stricts sur les financements donnés à leurs enfants étudiants...
    Dernière modification par Marsu ; 11/06/2008 à 12h12.
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

  9. #9
    Pilier Cadet Avatar de Adelice
    Ancienneté
    octobre 2006
    Messages
    728
    Ce problème des enfants majeurs qui agressent leurs parents est bien un problème d'aujourd'hui.
    Certains parents vivent des cauchemars comme jamais vu dans l'histoire de l'humanité.

    Vous dites : les jeunes ont du mal à s'inserrer dans le monde du travail :
    ce n'est du tout certain qu'aujourd'hui ce soit plus difficile qu'hier.

    Hier il n'y avait pas d'aides sociales comme aujourd'hui et tous les parents n'étaient pas riches. Les jeunes réussissaient néanmoins leurs études.

    Diplôme en main, il fallait trouver un emploi et on ne commençait pas nécessairement par la profession qu'on connaissait le mieux.

  10. #10
    Pilier Sénior Avatar de Marsu
    Ancienneté
    mai 2005
    Localisation
    A gauche en sortant
    Messages
    29 509
    Prenons des chiffres tous simples Adelice, si vous le voulez bien et comparons entre 2008 et 1973 (soit 35 ans, en gros la différence d'une génération si vous permettez le calcul):

    - taux de chômage: il y a 35 ans, la moitié d'aujourd'hui;
    - taux de croissance: il y a 35 ans, environ le double d'aujourd'hui;
    - temps de chômage avant le premier poste (indifféremment des professions, une moyenne): aujourd'hui 6 à 8 mois, il y a 35 ans, environ 3 mois;
    - temps pour retrouver un emploi en en ayant perdu un: il y a 35 ans, une semaine, aujourd'hui plusieurs mois.

    Je ne nie pas que les jeunes d'il y a 30 ou 35 ans aient eu la belle vie de bout en bout, mais il est clair et incontestable que les jeunes restent de plus en plus longtemps chez leurs parents. Pourquoi ? Pas seulement parce que c'est plus pratique. Aussi parce qu'ils ne peuvent pas faire autrement...

    Certains parents vivent des drames, je ne le nie pas. Mais certains enfants aussi et c'est une constante. Le problme qu'on rencontre aussi en France, c'est un certain égoïsme, une manifestation quotidienne du "et moi?". On oublie souvent que si nous sommes de passage sur Terre, ce n'est pas forcément pour en profiter pour soi uniquement. Les enfants (désirés et non désirés) posent des problèmes. OK. Le problème essentiel est qu'ils vivent avec les valeurs et les repères qu'on leur inculque. Ne leur faites pas la morale si leur éducation est mauvaise: les parents en sont les premiers responsables...
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

  11. #11
    Shintoku
    Visiteur
    C’est là où nous ne sommes plus d’accord Marsu. Le chômage, OK. Mais à mon avis, on est très loin du problème en ne parlant que du chômage, de la société…..
    Quand j’étais jeune, (et cela ne fait pas 1 siècle), il y avait du chômage aussi. J’ai galéré moi aussi. Je me suis mariée à 18 ans et tout était très loin d’une vie de rêve. J’ai été au chômage et quand on avait payé le loyer, il ne restait plus grand-chose pour vivre. Ma première TV, je l’ai eu à 28 ans, mon premier magnétoscope idem, mon premier lave vaisselle, idem, mon premier sèche linge, à 30 ans. J’ai vu la montagne enneigée à plus de 30 ans. Et avant d’avoir une machine à laver, je lavais à la main. Quant à mon 1er ordinateur, je devais avoir 35 ans. On s’achetait les choses dont on rêvait quand on le pouvait et il fallait économiser parfois des mois. On passait son permis quand on travaillait pour. Pour la voiture, ce n’était pas toujours très rapide et…. une voiture pour deux. Jamais il ne me serait venu à l’esprit d’attaquer mes parents pour qu’ils m’entretiennent !
    Aujourd’hui, à 18 ans, les jeunes veulent tout. Quand ils prennent un appartement, ils veulent une chambre, avec un bon lit. Ils veulent un ordinateur, avec connection internet, ils veulent un téléphone portable, ils veulent une cuisine équipée : frigo, lave vaisselle, machine à laver, sèche linge…… Ils veulent la dernière console et les jeux qui vont avec. Ils veulent une voiture…..ils veulent, ils veulent mais refusent de travailler. Alors, la solution : papa ou maman ou les deux. On leur donne l’aide judiciaire gratuite et on leur conseil d’assigner leurs parents. C’est facile, ça peut se faire en restant au chaud devant la console. Il suffit de demander et ils obtiennent.
    Les valeurs qu’on leur inculque, oui bien sur ! Mais quand un père divorcé voit ses enfants 4 jours par mois (quand ils n’ont pas autre chose à faire), qu’ils entendent tous les jours que leur père peut bien payer…. Que peut-on leur inculquer ? Mes enfants à moi travaillent pendant leurs études et pendant les vacances, ils respectent leur père et ont un esprit de famille. Je suis désolée, mais tous ces jeunes ont un cerveau et ils peuvent aussi réfléchir autrement. Les problèmes familiaux, on en a tous plus ou moins. Les enfances perturbées, on en a tous, plus ou moins. Le manque d’amour, les parents « défaillants »….ce n’est pas d’aujourd’hui. Il faut arrêter de toujours les excuser. Ce sont des adultes à 18 ans. Ils peuvent voter, conduire,……et faire leur choix de vie. Leur solution ? Faire exploser des familles, devenir procéduriers, devenir des assistés (des parents et ensuite de l’état), se venger de ce que le monde n’est pas comme ils l’aimeraient en faisant payer leurs parents.
    Et là-dessus, les juges leur donnent raison………Alors……..
    Dernière modification par JNG Net-iris ; 13/06/2008 à 13h36. Motif: typo

  12. #12
    Pilier Sénior Avatar de Marsu
    Ancienneté
    mai 2005
    Localisation
    A gauche en sortant
    Messages
    29 509
    Mais nous sommes finalement sur une ligne proche: qui donne l'envie aux jeunes de vouloir tout, tout de suite ? Ce n'est pas inhérent au statut de jeune puisque vous n'étiez pas comme ça (et moi non plus d'ailleurs). Pourquoi certains sont comme ça et d'autres pas? Ne serait-ce pas lié à un certain nimbre de valeurs ou de repères qui étaient quasi universels il y a quelques temps et qui ne sont plus aussi partagés aujourd'hui? Ne pensez-vous pas que dans la transmission des valeurs et des repères, les parents et la société ont une part de responsabilité ?

    Au passage, les jeunes deviennent procéduriers ? regardez la société qui les entourent, lisez donc les forums ici, vous verrez... Les gens deviennent procéduriers en France. Tout simplement...
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

Discussion fermée
Page 1 sur 12 1 2 3 6 ... FinFin
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Obligation alimentaire des parents envers l'enfant majeur
    Par Socha dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 5
    Dernier message: 06/07/2010, 14h39
  2. adoption d'un jeune majeur
    Par Regsonman972 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 6
    Dernier message: 28/07/2009, 20h09
  3. Obligation alimentaire pour un majeur sous tutelle.
    Par Tomaticha dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 5
    Dernier message: 02/05/2008, 22h52
  4. ressource d'un jeune majeur
    Par Telma dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/03/2007, 20h41
  5. Obligation alimentaire enfant majeur
    Par Hrelax dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/01/2006, 22h20

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum