bonjour je suis étudiant en dernière année de formation d'éducateur spécialisé et j'ai pu bénéficier de diverses interventions en droit durant ma formation. je trouve que les connaissances en matière de législation sont un atout indéniable dans mon accompagnement mais je me pose une question concernant la délégation de l'AP à l'ASE quand le jeune est placé en foyer. Je travaillle en structure d'accueil non traditionnelle et nous avons un service annexe qui s'occupe du suivi des jeunes qui ont terminés leur séjour au sein de notre asso, sauf que la délégation peut parfois être totale, c'est-à-dire que le jeune conserve son référent mais nous sommes les principaux interlocuteurs de ce dernier dans ses démarches quotidiennes ( inscription en formation, modalités d'hébergement...) une jeune que nous accueillons dans ce type de situation ( mineure de 16 ans) ne vit plus au logement qu'elle avait, sa mère ne l'accueille plus et elle se retrouve à la rue? Que doit-on faire au delà, de la démarche éthique qui, bien sûre, fait que nous cherchons des solutions mais pour le moment rien.... Sommes nous responsables s'il lui arrive quelquechose? ou est-ce l'ASE? J'espère que vous aurez pu comprendre ma question, merci