Vos question à l'Avocat avec Wengo
+ Répondre à la discussion
Résultats 1 à 6 sur 6

commentaire du discours de bayeux

Question postée sur le forum Entraide aux étudiants en droit.

  1. #1
    Membre
    Ancienneté
    février 2009
    Messages
    2
    Bonjour,
    voilà je dois rendre un commentaire de texte portant sur le discours du général de Gaulle à Bayeux. Le thème de ma fiche de TD étant : genèse de la cinquième République. J'aimerais avoir des avis pertinents sur l'ébauche que j'ai faite pour le moment s'il vous plait. ma problématique serait : "Le discours de Bayeux pose-t-il les bases de la cinquième République?"

    ÉBAUCHE D’INTRODUCTION
    Le général De Gaulle est comme son titre l’indique, de profession militaire. En effet, héros de la première guerre mondiale et chef de la résistance lors de la seconde, sa carrière militaire est sans doute l’élément principal de sa biographie. C’est d’ailleurs par celle-ci qu’il en vient à faire de la politique. …
    Le discours de De Gaulle prononcé à Bayeux pose-t-il les bases de la cinquième République? En effet, nous savons qu’il a inspiré Michel Debré dans l’esprit dont il devait doter la constitution. Dans son discours, De Gaulle a déjà la volonté de redonner une légitimité à l’exécutif ce qui sera retranscrit dans notre constitution actuelle (I), mais également la volonté de restaurer un État fort capable de réagir aux situations de crise (II)

    I) Le regain d’une légitimité pour l’exécutif

    A) Les causes
    - Le régime d’assemblée est défini comme une entrave à la démocratie : sous les troisième et quatrième république on a une assemblée toute puissante au détriment de l’exécutif notamment à cause du fait que c’était cette dernière qui mettait en place l’exécutif. C’est pourquoi on veut une séparation nette des pouvoirs et que l’exécutif ne tire plus sa légitimité du législatif.
    - On veut rééquilibrer les pouvoirs entre eux.
    - Une cause politique : la collaboration française a délégitimé le pouvoir et notamment l’exécutif , en faisant en sorte d’assurer une plus grande légitimité démocratique à celui-ci on tire en quelque sorte un trait sur la période Pétain.

    B ) Les méthodes
    L’élection du président de la république par un collège plus large que le simple parlement est un des moyens proposés par De Gaulle.
    Le déni de la légitimité et même de l’existence d’une constitution dans le régime de Vichy
    Le gouvernement doit procéder du chef de l’État qui ne peut donc pas tenir son autorité du parlement sans quoi l’on aurait une confusion des pouvoirs. C’est donc le président qui nome les ministres.
    Tout cela a essentiellement pour moteur la volonté de restaurer un État fort qui saura gérer les crises auxquelles il pourrait avoir à faire face.

    II) La restauration d’un État fort

    A) Les enjeux
    Sauvegarde des libertés fondamentales que la guerre avait effacées et que l’on a recouvrées à la libération
    La sécurité au cœur de l’esprit de la constitution, on veut rassurer et faire en sorte que les erreurs du passé ne puissent plus se reproduire
    La cohésion sociale (« plus fraternels ») comme moteur de la constitution
    Placer au second plan les luttes partisanes qui nuisent au bon fonctionnement des institutions

    B) La mise en place.
    La légitimation du chef de l’État pour pallier au problème partisan
    Le chef de l’État doit avoir un rôle d’arbitre ce qui implique deux choses, la première est qu’il tranche les conflits institutionnels lorsqu’ils surviennent, la seconde est que c’est lui qui interprète les règles du jeu politique et décide en conséquence de la manière de les appliquer.
    Ce rôle d’arbitre implique également qu’il soit considéré avant tout dans sa fonction et non par son appartenance à un parti. En effet, si l’on prend la comparaison sportive au pied de la lettre l’arbitre ne doit avoir de préférence pour aucune des équipes dont il va arbitrer le match.
    Par l’indépendance de l’exécutif, vis-à-vis du législatif, on obtiendra l’unité et la cohésion nécessaires à la puissance de la nation. En somme, le président doit être celui de tous les français et non celui d’un parti.

    PS : si ce n'est pas rédigé c'est parce qu'il s'agit d'un plan détaillé.

    Merci

  2. #2
    Membre Junior Avatar de Juju59140
    Ancienneté
    octobre 2007
    Messages
    234
    Bonsoir,
    vis à vis du fait que De Gaulle souhaitait un Etat fort, véritable changement par rapport à la III em république et la IV, on voit que tu l'as bien compris, pas de souci sur ce point.

    Cependant, n'oublie pas qu'il n'y a pas que ça : l'Etat, pour de Gaulle, se doit de respecter le Principe démocratique, c'est à dire : SUD ( pas uniquement pour le chef de l'Etat) , le principe de la séparation des pouvoirs à développer, et surtout l'institutionnalisation du bicaméralisme ( débat qui est encore alimenté de nos jours...)

    Mais le plan choisit s'avère bien, même très correct ( enfin, je ne suis qu'étudiant !!)

    Bon courage,
    Cordialement

  3. #3
    Membre
    Ancienneté
    février 2009
    Messages
    2
    merci beaucoup je vais donc revoir les éléments que vous m'avez suggéré.
    Cordialement.

  4. #4
    Membre Benjamin Avatar de Kirua
    Ancienneté
    octobre 2008
    Localisation
    Loiret
    Messages
    13
    Bonjour à toi.
    Je pense que tu négliges tout un aspect du problème... (désolé de commencer aussi brusquement ) et je ne suis donc pas d'accord avec Juju, désolé. Après, ce que je vais te dire n'engage que moi. Pour moi, tu ne parles pas assez de l'évolution du pouvoir législatif qui quelque part tient une place importante dans la constitution de 1958. J'irai même jusqu'à dire que tes deux parties, finalement, se chevauchent, et que tu pourrais les réunir en une seule, pour avoir un commentaire encore plus complet, et laisser de la place pour une véritable partie sur le législatif, où tu peux te pencher sur les prérogatives de ce parlement bicaméral telles qu'elles sont envisagées dans la cinquième république. Donc commenter le discours de Bayeux sans parler explicitement de la réforme du législatif, cela me semble être quelque peu... téméraire. Mais là encore, je ne suis qu'étudiant en première année, et je me trompe peut être.
    Je te souhaite en tout cas bon courage

  5. #5
    Membre Junior Avatar de Juju59140
    Ancienneté
    octobre 2007
    Messages
    234
    Bonjour,

    Par rapport à Kirua, je ne suis pas d'accord ( mais c'est cool de mettre ton point de vue, c'est à ça que sert le forum !).
    Lors de la conception de la IV république, deux conceptions s'opposent : celle parlementaire, fidèle à l'idée de la III république, et la conception gaulliste, favorable à un renforcement de l'exécutif.

    Il y a bien dans le discours et l'esprit de De Gaulle une place accordé au pouvoir législatif, mais il est au contraire amoindrit.

    La meilleure preuve est que dans ce discours tu trouves la volonté de rompre avec le système de la désignation du Président de la République par le Parlement : " C'est donc au chef de l'Etat, placé au dessus des partis, élu par un collège plus large que le Parlement que doit procéder le pouvoir exécutif."

    Il faut donc en effet insiter sur la place du pouvoir législatif, tu as raison Kirua, mais dans l'idée inverse que tu as avancé : il décline ici.

    Voilà, bon courage!
    Coridalement

  6. #6
    Membre Benjamin Avatar de Kirua
    Ancienneté
    octobre 2008
    Localisation
    Loiret
    Messages
    13
    Je viens de me relire, Juju, et tu as raison, je me suis mal exprimé. Je suis totalement conscient que le législatif joue un rôle de moindre importance. J'insiste juste sur l'importance, à mon sens, de se pencher sur son évolution. Mais je me suis très mal exprimé! (j'ai un peu honte d'ailleurs ) Et tu as totalement raison de me le faire remarquer. Enfin bon, je pense que nous sommes d'accord, je voulais dire que l'évolution était importante, et pas le pouvoir législatif, bien sur. A bientôt sur le forum, Juju, et bon courage à Finou.

+ Répondre à la discussion
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Discours diffamatoire
    Par Brucaro dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 48
    Dernier message: 03/12/2010, 21h26
  2. discours et réalité harcelement ?
    Par Irapuato51 dans le forum Travail
    Réponses: 10
    Dernier message: 20/05/2009, 17h54
  3. Commentaire discours de Bayeux
    Par Zigotto dans le forum Entraide aux étudiants en droit
    Réponses: 2
    Dernier message: 03/03/2008, 21h05
  4. Polysémie dans le discours juridique.
    Par Archiduc dans le forum Annonces et Promotion de Services
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/02/2008, 09h46
  5. discours de Bayeux 1946
    Par Katharina dans le forum Entraide aux étudiants en droit
    Réponses: 12
    Dernier message: 21/02/2007, 08h28

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum